Les tripots clandestins ont la cote auprès des joueurs… mais pas des autorités

Face à une légalisation ne répondant pas toujours aux attentes des joueurs, les réseaux de jeu d’argent clandestin se multiplient partout sur le globe.

En matière de jeux d’argent, l’offre légale n’est pas forcément satisfaisante aux yeux des joueurs. Une véritable aubaine pour certains, qui n’hésitent pas à développer des réseaux illégaux de casinos au nez et à la barbe des autorités. Mais à trop jouer avec le feu, on finit tôt ou tard par se brûler…

Un ancien flic, reconverti en patron de casinos illégaux

La retraite, c’est morose… Alors pour pimenter un peu son quotidien (et sans doute mettre beaucoup de beurre dans ses épinards de retraités), un ancien policier new-yorkais a eu la lumineuse idée de se lancer dans un réseau illégal de jeux d’argent (doublé d’un réseau de prostitution). La magouille a perduré pendant plusieurs années, en collaboration avec sa femme ainsi que 7 de ses anciens collègues (dont deux inspecteurs). Ce sont d’ailleurs ces derniers qui ont permis à ce petit commerce de s’accroître. Car moyennant rémunération, ces informateurs indélicats renseignaient le flic reconverti sur les descentes de police prévues, les agents sous couverture… C’est un signalement interne qui a mis fin à ce business très lucratif (plus de 2 millions annuels).

Un mafieux turc du jeu termine dans une prison suisse

C’est un réseau de jeux clandestins ramifié sur tout le territoire helvète qui a été démantelé. Le big boss, un parrain de la mafia turque plutôt chatouilleux, a ainsi officié pendant cinq ans avant de se faire coincer. Une prouesse, vu que l’individu gérait une centaine de boutiques illégales de jeux et de paris à travers toute la Suisse. Et ce, sans aucune autorisation ni licence. Évidemment, les hôtesses, recrutées dans les pays de l’Est, œuvraient sans permis de travail. Là encore, c’est un courrier anonyme qui a dévoilé cette supercherie à la sauce turco-kurde. Il faut dire que l’organisateur n’y allait apparemment pas de main morte avec les menaces, les extorsions et les intimidations physiques, suscitant de nombreuses réactions de désapprobation dans le milieu.

Deux réseaux de jeux illégaux démantelés aux États-Unis

C’est d’abord un réseau particulièrement étoffé de jeux illégaux qu’a ratiboisé la police californienne. Ce démantèlement s’est soldé par l’arrestation à Los Angeles d’une trentaine de personnes ainsi que la confiscation du matériel et des équipements divers. Soit plusieurs appareils permettant à une cinquantaine de joueurs de miser, des armes (certaines provenant d’un vol) et des milliers de munitions. Plus loin, en Caroline du Nord, c’est dans un petit bourg de quelques milliers d’âmes qu’un établissement clandestin a été déniché. Niché dans une maison, le tripot illicite accueillait une partie de la population pour des parties illégales. Ce sont les plaintes répétées des riverains qui ont mis fin à ces séances de jeu. Le shérif et son équipe ont découvert sur place plus d’une vingtaine de tables de jeu et de machines à sous.

Avis des Joueurs

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Mot de passe oublié ?

/ Inscription