Les flops des jeux d’argent : les mineurs malheureusement pas épargnés

Même dans les secteurs régulés, pourtant plus stricts en matière de législation des jeux d’argent, les mineurs restent une population à risque.

Alors que de nombreux pays tentent de faire appliquer une législation toujours plus rigoureuse, un triste constat s’impose : la plupart des marchés, y compris les régulés, peinent à maintenir les mineurs à l’écart des jeux d’argent. Pour preuve, ces dernières études, ainsi qu’un fait divers plutôt préoccupant à propos d’un gagnant de… 15 ans. Comme quoi, il reste encore beaucoup à faire en matière de prévention chez les mineurs.

Certains sites de jeux d’argent irlandais acceptent des enfants

En Irlande, une étude a récemment mis en lumière une pratique peu reluisante sur les sites de jeux d’argent en ligne : l’absence de vérification concernant l’âge des joueurs. De nombreux enfants et adolescents ont ainsi pu s’inscrire sur la majorité des casinos en ligne. Puis accéder ensuite à la ludothèque de la plateforme sans aucun souci. Sur une quarantaine d’établissements irlandais et étrangers, seuls deux procéderaient dès l’inscription à un contrôle de la pièce d’identité afin de s’assurer de la majorité du joueur. Une facilité d’accès qui incite 7 mineurs sur 10 à fréquenter régulièrement ce genre de sites.

Le Royaume-Uni n’arrive pas à protéger efficacement les enfants

Même la Grande-Bretagne, où la Gambling Commission applique rigoureusement la législation, peine à maintenir ses mineurs éloignés des jeux d’argent. En effet, une étude menée il y a quelques mois par cette autorité de contrôle a mis en évidence l’impensable dans un secteur régulé : beaucoup de pré-ados et d’ados britanniques ont une prédilection pour les tickets à gratter, machines à sous, paris sportifs et jeux de cartes. Ainsi, ils seraient 450 000, âgés de 11 à 16 ans, à s’adonner régulièrement aux jeux d’argent. Un chiffre bien supérieur aux jeunes consommateurs d’alcool, de tabac ou de drogue de cette tranche d’âge… Pire encore : 50 000 de ces joueurs en herbe auraient déjà développé une addiction au jeu. Un phénomène attisé par les fameuses loot-boxes.

Un ado de 15 ans gagne 200 000€ à la loterie espagnole

L’histoire fait grand bruit dans les médias. Car le gagnant de la loterie El Nino n’est rien de moins qu’un ado de 15 ans. Donc un mineur, qui n’a absolument pas le droit de participer à des jeux d’argent, quels qu’ils soient. Un détail qui n’a pas ému le principal intéressé, puisque celui-ci s’est affiché tout sourire sur les réseaux sociaux. Contrairement à la population espagnole, qui s’indigne du fait qu’un « enfant » ait pu s’acheter un billet de loto. Tout comme le gouvernement ibérique. Néanmoins, l’heureux gagnant devrait pouvoir profiter de ses gains (soit 200 000€)… pour peu qu’un parent majeur encaisse cette cagnotte pour lui. Ce qui ne posera probablement pas de souci.

Mot de passe oublié ?

/ Inscription