Jeux d’argent : les flops côté joueurs

La vie d’un joueur n’est pas de tout repos, la preuve avec ces deux histoires qui finissent mal. Difficile parfois d’être un amateur de jeux d’argent !

C’est maintenant devenu une habitude : régulièrement, nous faisons un petit tour d’horizon des faits divers relatant les mauvaises pratiques côté joueurs (mais ne vous en offusquez pas : les casinos ont aussi leur rubrique spéciale !). Et pour ce nouvel opus des flops, deux histoires pas vraiment reluisantes ont défrayé la chronique spécialisée. De quoi vous faire sourire ou pleurer, selon votre humeur du jour…

De faux coupons de casino

Dans le Massachusetts, un joueur a « emprunté » les données personnelles d’une trentaine de personnes, afin de reproduire de faux bons promotionnels. Le cinquantenaire a apparemment eu le déclic lorsqu’il a reçu un bon de 25€ par émail. L’idée d’utiliser de faux coupons a alors germé dans son esprit. Avant de le faire basculer inexorablement vers la contrefaçon, lorsqu’il s’est rendu compte qu’il pouvait passer à la caisse.

Il a ainsi imprimé ce même bon plusieurs fois. Puis obtenu du cash en échange. Grisé par le succès, il se met alors à gonfler les valeurs numéraires. C’est en tentant d’empocher un coupon de 600€, après avoir réussi avec 2 coupons de 500€, que le pot-aux-roses a été découvert. Car la somme ne correspondait à aucun montant offert habituellement par le casino. Cerise sur le gâteau ? Lors de son arrestation, le joueur avait en poche plus d’une vingtaine de bons.

Un jackpot de 25 000€ suivi d’une agression à domicile

Lorsqu’il s’agit d’argent, certains individus sont prêts à tout, y compris à renier leurs liens familiaux et amicaux. La preuve avec ce joueur chanceux, qui a remporté près de 25 000€ (2 jackpots de 12 000 et 13 000€) à deux jours d’intervalle dans un casino terrestre. Le gagnant, prévoyant, est resté plutôt discret sur cette chance inopinée, ne mettant au courant que quelques proches.

Grand mal lui en a pris ! Puisque quelques jours plus tard, l’infortuné joueur s’est fait molester chez lui. Apparemment par un de ses « amis », accompagné de trois crapules. Le quatuor indélicat a également attaché colocataires, mère et petite amie, avant d’alléger le coffre-fort dans lequel étaient rangées ses petites coupures. Comme quoi, garder son argent « sous le matelas » n’est pas forcément un bon plan… Surtout quand des personnes jugées de confiance font de la cupidité leur priorité.

Mot de passe oublié ?

/ Inscription